La qualification, un enjeu clé selon le SNED

Les métiers de la démolition et du désamiantage comportent des exigences réglementaires strictes. C’est pourquoi le Syndicat National des Entreprises de Démolition (SNED – désormais SEDDRe)) qui représente des structures travaillant dans ces deux domaines, exige de celles-ci qu’elles soient qualifiées. Convaincu que les partenaires de ces entreprises doivent eux aussi faire preuve de leurs compétences spécifiques, le Syndicat travaille main dans la main avec l’OPQTECC depuis 2014. Témoignage de Sébastien Sureau, délégué général du SNED.

Pourquoi la qualification vous tient-elle à cœur ?
Le Syndicat National des Entreprises de Démolition est membre de la Fédération Française du Bâtiment. Nous y représentons les entreprises spécialisées dans des activités de démolition mais aussi de désamiantage et de découpe du béton. L’intégralité de nos 150 membres a du faire preuve de son adhésion à la FFB ou à la Fédération Nationale des Travaux Publics ; être parrainé par deux membres et enfin détenir au moins une qualification dans les domaines qui nous concerne. Cette dernière preuve de compétences est une exigence inscrite dans nos statuts. En effet, en tant que syndicat professionnel, nous devons nous assurer que nos membres soient de dignes représentants de la profession, et la qualification nous semble être le minimum exigible. De plus, elle participe à la crédibilité professionnelle de notre métier notamment vis-à-vis des pouvoirs publics. Enfin, il faut noter que dans le secteur du désamiantage, la certification est une obligation légale. Le référentiel y est d’ailleurs plus exigeant que dans les autres domaines.

Pourquoi le SNED est membre du Collège C de l’OPQTECC ?
En participant à la gouvernance de l’OPQTECC, le SNED s’assure que les intérêts des économistes de la construction et programmistes concordent avec ceux des entreprises de travaux. L’échange permet de comprendre les problématiques de chacun et de travailler en bonne intelligence.
De plus, le SNED et l’OPQTECC travaillent main dans la main afin de sensibiliser les acteurs de la maîtrise d’ouvrage aux enjeux de la démolition et du désamiantage et à l’aspect essentiel de la qualification dans ce contexte.

Quels intérêts présente la qualification/certification des économistes de la construction et programmistes pour les entreprises membres du SNED ?
La réglementation concernant la démolition et le désamiantage est très stricte. Il est donc important pour le bon déroulement des chantiers et la rentabilité des opérations, que tous les acteurs en connaissent les spécificités. Or la maîtrise d’ouvrage méconnait souvent celles-ci. Elle a donc d’autant plus besoin de partenaires qui maîtrisent ces métiers techniques.
Pour nos entreprises de construction, travailler aux côtés d’économistes de la construction ou de programmistes qualifiés est rassurant. Les deux partis étant dès lors « sachant », le dialogue n’en est que plus efficace et la préparation du chantier permet non seulement d’optimiser la rentabilité de l’opération mais aussi de mieux anticiper les éventuelles prises de risques.

Les qualifications/certifications «Démolition et Désamiantage » de l’OPQTECC
Diagnostic déchets
Maîtrise d’œuvre de désamiantage
Maîtrise d’œuvre de démolition

Dans la même catégorie...

24 juillet 2019
Étape essentielle dans la réhabilitation des bâtiments, l’activité de curage n’est pas sans risque !
Les professionnels chargés de curer les bâtiments sont confrontés à des poussières et des fumées nocives pour la santé. Des pistes existent pour améliorer leurs conditions de travail et diminuer...
10 avril 2019
Désamiantage : quand et comment réaliser un rapport amiante efficace ?
Le rapport amiante indique l’éventuelle nécessité d’une opération de désamiantage ainsi que son envergure. Œuvrant sur des projets de démolition depuis une vingtaine d’années, Thierry Silvert, du cabinet éponyme, rappelle...
20 décembre 2018
Nouvelle qualification désamiantage et trois nouvelles mentions OPQTECC
A l’écoute du marché, l’OPQTECC veille constamment à proposer des qualifications et certifications qui répondent aux problématiques actuelles des économistes de la construction et des programmistes. En cette fin d’année...