Matthieu Lamy, nouveau président de l’OPQTECC

Le 27 juin dernier, le bureau de l’OPQTECC a procédé à l’élection de son président pour les trois ans à venir. Dirigeant du cabinet d’économistes de la construction SQA, Matthieu Lamy est également membre du Bureau Exécutif de l’UNTEC, Vice-Président R&D et relations internationales de l’Untec et représentant de la France au sein du CEEC*. Il assure également la Vice-Présidence de la Région IDF, et participe à plusieurs commissions au sein d’ADN Construction**. A l’aube de son mandat, il présente aujourd’hui ses ambitions pour l’organisme de qualification.

Je tiens avant tout à remercier nos membres pour la confiance qu’ils m’ont accordée, ainsi que les confrères qui m’accompagnent dans cette démarche. Leur soutien a permis de valider un programme clair et engagé dont voici les six axes fondamentaux.

Tout d’abord, nous souhaitons intensifier nos actions de promotion des économistes de la construction. Il s’agit de faire valoir auprès des pouvoirs publics et des maîtres d’ouvrage, l’intérêt de travailler avec ces intervenants indépendants et qualifiés, indispensables à l’acte de construire.

Par ailleurs, les évolutions aussi bien des métiers, des pratiques que des modes d’exercices nous incitent aujourd’hui à répondre à ce bouleversement que connaît notre profession. Nous veillerons donc à intégrer ces changements (numérique, coût global…) à notre nomenclature et nos fonctionnements.

En réponse aux demandes de nos adhérents, nous travaillerons également à simplifier et moderniser les procédures de qualification. Ce travail sera réalisé en concertation avec les représentants des 4 collèges de l’OPQTECC, et dans le respect des exigences de qualité nécessaires à la crédibilité de nos métiers.

Il nous semble aussi essentiel de renforcer notre présence et notre lisibilité auprès des économistes de la construction pour pallier la baisse de qualifiés au sein de la profession.

Évidemment, les programmistes ne seront pas oubliés. Nous veillerons à prendre en compte leurs spécificités et besoins propres.

Enfin, nous travaillerons à valoriser et préserver la formation des instructeurs qui sont des alliés précieux au sein de notre organisme.

J’en profite pour remercier tout naturellement les équipes précédentes pour le travail accompli. Notre équipe s’inscrit dans une démarche de continuité de l’œuvre accomplie.

Matthieu LAMY

Président de l’OPQTECC

* CEEC : Conseil Européen des Economistes de la Construction.
** ADN Construction ; L’association pour le Développement du Numérique représente la filière construction française dans le domaine du numérique.

Dans la même catégorie...

Rémunération de la Maîtrise d’œuvre
22 février 2024
Rémunération de la Maîtrise d’œuvre
Lors de marchés de travaux privés, il est parfois envisagé qu'une entreprise de travaux rétrocède une partie de sa rémunération au maître d’œuvre. Cependant, cette pratique soulève des questions quant...
Clause d’Actionnariat et Gestion des Conflits d’Intérêts dans les Marchés Publics
15 février 2024
Clause d’actionnariat / conflits d’intérêts
La question de la participation d'une entreprise de travaux en tant qu'actionnaire principal dans les marchés publics suscite des interrogations sur l'équité des processus décisionnels. Cet article explore les implications...
10 janvier 2024
La transition écologique signifie t’elle l’arrêt de la croissance économique ?
Qu’appelle -t- on la transition écologique ? De manière générale, il s’agit du processus par lequel les sociétés humaines s'adaptent aux changements environnementaux et, en même temps, réduisent leurs impacts sur...