Programmation et maîtrise d’usage : le rôle des designers

Programmation et maîtrise d’usage : le rôle des designers

Journée Sypaa

Rendez-vous incontournable pour les professionnels de la programmation, les Vendredis du SYPAA visent à anticiper les évolutions de ce secteur en pleine mutation. La première rencontre de l’année 2020 portait sur le design de service et des politiques publiques. L’occasion d’évoquer des alternatives aux ingénieries classiques. Pierre-Antonin Megali – designer co-fondateur, directeur associé chez DESURB (programmation architecturale et urbaine) et administrateur du SYPAA – nous raconte cette journée.

Quels sujets abordés par Stéphane Vincent et Agathe Chiron, respectivement directeur de la 27e Région et designer indépendante, ont trouvé un écho avec le domaine de la programmation ?

Pierre-Antonin Megali

Dans le cadre d’un projet de construction d’une médiathèque, Stéphane Vincent a présenté une expérimentation in-situ menée par des designers. Pendant quatre mois dont 3 semaines en résidence, ils se sont attelés à cerner les besoins des usagers potentiels. Ce travail a abouti à la création d’une cartographie des usages projetés ou scénarios d’usages, qui s’est substitué à un programme pour la réalisation de la médiathèque. Ce document étant devenu la feuille de route pour le directeur de l’équipement. Quant à Agathe Chiron, elle a partagé deux expériences s’inscrivant dans une démarche d’assistance à maîtrise d’usage. La première : une commande de type direction artistique en régie pour améliorer l’esthétique et la fonctionnalité spatiale d’un collège. La deuxième : une résidence de 6 mois avec un travail de terrain puis de programmation d’un ancien tri postal destiné à porter un projet socio-culturel.

Qu’avez-vous tiré de ces témoignages ?

Cela a permis de mettre en lumière la limite parfois ténue entre maîtrise d’œuvre et ces démarches expérimentales comportant une part de réalisation éphémère (prototype) ou non. C’était également l’occasion de souligner l’importance de la prise en compte des usagers dans l’élaboration d’un programme. L’expertise d’un ou plusieurs designers apporte une posture différente sur les problématiques d’usage, même si ces expérimentations ne prétendent pas toujours s’inscrire dans une démarche de programmation.

A la suite de ces échanges, des nouveaux liens entre design, programmation et architecture ont-ils émergé ?

Les profils et les parcours des programmistes sont de plus en plus diversifiés, et des liens interdisciplinaires sont déjà opérants. Il faut ensuite trouver les terrains (et les marchés) qui offrent aux programmistes suffisamment de marges de manœuvre pour s’exprimer et proposer des équipes pluridisciplinaires. Par ailleurs, la rencontre a permis de mettre en relation le SYPAA avec la 27e Région qui pourra désormais compter sur les programmistes pour participer à ses ateliers de réflexion portant sur ces thématiques.

[Association depuis 2012, la 27e Région est projet d’intérêt général. Son rôle ? Produire des connaissances, des enseignements et des propositions destinées à être partagées. Son champ d’action ? Le design des politiques publiques. Sa méthodologie ? Réaliser des prototypes, comprendre le point de vue des usagers, interroger les problèmes de société, etc.]

[Le SYPAA étudie toutes les questions relatives à la pratique de la programmation et de l’assistance à la maîtrise d’ouvrage (AMO). Il représente les programmistes et les professionnels de l’assistance à maîtrise d’ouvrage associés et participant à la programmation auprès des pouvoirs publics. Le SYPAA défend les intérêts des programmistes et les professionnels de l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage associés et participant à la programmation sur tous les plans professionnels.]

LES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES OPQTECC EN PROGRAMMATION

Les qualifications OPQTECC s’adressent aux économistes de la construction et aux programmistes. Retrouvez ci-dessous les différentes qualifications dédiées à la programmation :

Programmation architecturale et technique

La programmation architecturale est la définition du cadre et des conditions de réalisation du projet architectural auprès du Maître d’Ouvrage. Elle se situe à l’interface entre la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre. Elle a pour objet spécifique la maîtrise de la commande de bâtiment et ses équipements pour le compte de la maîtrise d’ouvrage.

Les qualifications et certifications OPQTECC recouvrent 4 domaines
A : Etudes préalables – Recueil des données – Fonctionnement – Faisabilité – Préprogramme
B : Programme
C : Adéquation programme / projet en phase concours – commission technique de concours
D : Adéquation programme / projet en phase post concours – suivi de projet en phase avant-projet

Télécharger la fiche qualification Programmation architecturale et technique

Programmation urbaine

La programmation urbaine a pour objectif de définir le cadre, les objectifs et les conditions d’élaboration d’un projet urbain pour le compte de la maîtrise d’ouvrage urbaine.
● Elle instruit les dimensions qualitatives et quantitatives des fonctions et des usages, et vise à maîtriser la complexité du projet urbain en considérant simultanément ses aspects stratégiques, économiques et sociaux, environnementaux, réglementaires et juridiques.
● La programmation urbaine se présente dès lors comme une démarche collaborative, à la fois stratégique et opérationnelle, articulant les sphères politiques, techniques et citoyennes, en intégrant à différents niveaux les modalités de concertation avec la population.
● Elle peut être mobilisée à chaque moment de l’élaboration à la mise en œuvre de l’opération urbaine. En amont, elle peut avoir une dimension de stratégie de long terme (échelle de construction de la ville). Lorsqu’elle se situe sur le plan pré opérationnel, la programmation urbaine accompagne et cadre les missions de maîtrise d’œuvre urbaine, et participe à leur évaluation. Elle est à ce titre l’interface et ou le relais entre la maîtrise d’ouvrage urbaine et la maîtrise d’œuvre urbaine.
● Enfin, elle peut être généraliste ou thématique : elle peut porter sur un ensemble de composantes urbaines (habitat, espace public, équipements, commerces, activités…) ou sur une seule composante.

Les qualifications ou certifications OPQTECC recouvrent 4 domaines :
A : Prospective pré-opérationnelle : élaborer un diagnostic territorial ou urbain et formaliser des objectifs pour la maîtrise d’ouvrage urbaine
B : Prospective pré-opérationnelle : élaborer une stratégie programmatique
C : Démarche d’accompagnement du projet urbain : concevoir et animer un processus de projet
D : Rédiger un programme urbain et accompagner sa mise en œuvre

Télécharger la fiche qualification Programmation urbaine

Dans la même catégorie...

15 septembre 2020
Retour sur le Congrès UNTEC 2020
De gauche à droite : Pascal ASSELIN – Président de l’Untec, Brigitte CONTY – Vice-Présidente de l’Untec, Johan PRIGENT – Trésorier de l’OPQTECC, Matthieu LAMY – Président de l’OPQTECC, et...
21 août 2020
Congrès Untec 2020 – Les économistes au cœur des enjeux de la filière BTP
Les 9 et 10 septembre prochains, se tiendra à Angers la 48ème édition du Congrès des économistes de la construction. Au stand A4 (au RDC – à côté du stand...
10 décembre 2019
Le programmiste, un acteur essentiel dans la construction
La programmation architecturale et technique intervient en amont d’un projet et participe à sa réussite. Elle est devenue un métier à part entière qui vise à établir les objectifs, les...