Rémunération de la Maîtrise d’œuvre

Rémunération de la Maîtrise d’œuvre

Rémunération de la Maîtrise d’œuvre

Lors de marchés de travaux privés, il est parfois envisagé qu’une entreprise de travaux rétrocède une partie de sa rémunération au maître d’œuvre. Cependant, cette pratique soulève des questions quant à sa régularité dans le contexte des marchés publics de maîtrise d’œuvre.

En vertu de l’article L. 2431-1 du Code de la Commande Publique (CCP), la mission de maîtrise d’œuvre est clairement définie comme distincte de celle confiée aux opérateurs économiques chargés des travaux. Cette séparation vise à garantir une réponse architecturale, technique et économique indépendante aux programmes définis par le maître d’ouvrage.

La mission de maîtrise d’œuvre implique des responsabilités cruciales, telles que formuler des avis sur les candidatures des entreprises de travaux et assister le maître d’ouvrage tout au long des opérations. Il est donc impératif que le maître d’œuvre exerce ses fonctions en toute indépendance, préservant ainsi la qualité et l’impartialité de ses prestations.

Selon ces principes, la rétrocession d’une partie de la rémunération de l’entreprise de travaux au maître d’œuvre est exclue, à moins de compromettre son indépendance. Il est essentiel que le maître d’œuvre soit rémunéré uniquement par le maître d’ouvrage, conformément aux clauses du marché public.

À moins de situations particulières, telles que les marchés globaux, où des liens spécifiques entre le maître d’œuvre et l’entreprise sont établis, toute transaction pécuniaire entre ces entités doit être évitée pour préserver l’intégrité du processus.

La rétrocession de rémunération par l’entreprise de travaux au maître d’œuvre est incompatible avec les principes fondamentaux de la maîtrise d’œuvre indépendante, sauf à risquer de compromettre l’intégrité et l’objectivité de ce dernier dans l’exercice de ses missions.

Dans la même catégorie...

17 juillet 2024
La certification des économistes en Côte d’Ivoire
Des économistes de la construction ivoiriens nous ont fait part de leur souhait de valoriser leur profession et leurs compétences. Cette profession ne dispose pour le moment d’aucune structure représentative...
Petit-déjeuner Club du Mieux Construire
23 mai 2024
PETIT-DÉJEUNER DU CLUB DU MIEUX CONSTRUIRE : BUREAUX, LOGEMENTS : QUELLES PERSPECTIVES AU REGARD DE LA CONJONCTURE ?
Le Club Mieux Construire de l'OPQTECC s'est à nouveau réuni pour un petit-déjeuner le 23 mai afin de discuter des perspectives pour la construction de bureaux et de logements. Nicolas...
Clause de changements de contrôle
29 février 2024
Clause de changements de contrôle
Lorsqu'une entreprise titulaire d'un marché de maîtrise d'œuvre fait l'objet d'un rachat, cela soulève des questions cruciales quant à la possibilité pour le maître d'ouvrage de résilier le contrat. Nous...