2021 est une question de stratégie à long terme et non de survie

2021 est une question de stratégie à long terme et non de survie

Matthieu Lamy

Comme beaucoup, je saisis l’occasion de ces vœux pour évoquer l’année passée, mais aussi celle qui arrive.

Lors de mon élection en juin 2019, j’ai annoncé plusieurs objectifs pour notre organisme. Voici l’occasion de vous dire un mot sur les principaux, en faisant le point sur leurs avancées :

1.      Mon premier objectif est simple : renforcer la promotion et la valorisation de la profession d’Economiste de la Construction comme intervenant indépendant, qualifié et indispensable à l’acte de construire, à l’égard des pouvoirs publics et des maîtres d’ouvrages. Cela reste, et doit rester, l’un des objectifs principaux de notre organisme.

Indépendant ? Qualifié ? Indispensable ?

Chacun de ces mots est mûrement pesé et réfléchi, je vous l’assure.

Ce premier objectif constitue à lui seul un objectif ambitieux pour nos membres et pour notre profession.

Mais je vous répondrai par des actions et déclarations concrètes. En voici quelques-unes :

  • La réaffirmation par notre ministère de tutelle des principes du protocole du 10 novembre 1965 entre l’Etat et l’OPQTECC, qui indique que « l’OPQTECC est le seul et unique organisme de qualification des Economistes de la Construction » en France. La Cheffe du bureau des acteurs, des produits et de l’innovation dans la construction, vient d’ailleurs d’être désignée en tant que représentante permanente de l’Etat français au sein de notre Conseil d’Administration. Une manière de marquer le soutien de l’Etat aux propos que je viens de vous indiquer.
  • La réaffirmation de ces mêmes principes par la Présidente de l’Association des Ingénieurs Territoriaux de France (AITF). J’aurai l’occasion de m’exprimer auprès de leurs adhérents (plus de 4 000 ingénieurs territoriaux) dans les mois à venir.
  • La réaffirmation de ces mêmes principes par le premier Vice-Président de l’Association des Techniciens Territoriaux de France (ATTF) et sa participation active à tous nos conseils d’administration.

J’ajoute à cela l’adhésion en cours de nouveaux représentants des maîtres d’ouvrages, qui induiront sans aucun doute des incidences sur les futures consultations. Très bientôt, l’OPQTECC vous apportera davantage de détails.

J’invite d’ores et déjà ceux qui me lisent à nous signaler les consultations qui seraient contraires à ces principes, à l’adresse secretariat@opqtecc.org, afin que nous puissions prendre nos dispositions.

2.      Mon deuxième objectif : intégrer et respecter l’évolution des métiers, des pratiques et des modes d’exercices dans notre nomenclature et dans nos modes de fonctionnement. Ce sont les reflets des bouleversements que connaît notre profession (numérique, coût global…).

En 2020, cela s’est traduit par la création d’une qualification sur le coût global et d’une mention sur le développement durable, qui seront les grands thèmes de l’année 2021, mais aussi par l’engagement d’un dialogue avec notre ministère concernant l’usage des qualifications RGE qui restent trop peu demandées.

Comme vous le savez, ces thématiques sont au cœur du plan de relance qui débute.

3.      Mon troisième objectif : répondre aux demandes de simplification et de modernisation formulées par nos adhérents, en concertation avec les représentants des 4 collèges de l’OPQTECC et dans le respect des exigences de qualité nécessaires à la crédibilité de notre profession.

Oui, cela est possible !

  • Parce que les projets de construction peuvent être longs, vous pouvez désormais présenter des projets ayant jusqu’à 6 ans d’ancienneté ;
  • Parce que certaines structures peuvent être fortement occupées par peu de projets, vous pourrez désormais ne présenter que deux dossiers ;
  • Parce que certaines structures peuvent intervenir sur un projet unique qui peut représenter une part considérable de leur activité, vous pourrez désormais utiliser le dispositif « Grand Projet » pour maintenir vos qualifications avec un projet unique ;
  • Parce que l’indépendance reste et doit rester notre force, l’activité de nos adhérents dans les domaines de la nomenclature de l’OPQTECC est et restera un critère, les déclarations de chiffre d’affaires faites à l’assurance serviront de base à cela ;
  • Parce que nous souhaitons préserver la confidentialité de nos adhérents, vos bilans comptables ne seront plus demandés lors du maintien annuel.

Je tiens à souligner que toutes ces modifications ont été faites avec l’approbation formelle de l’ensemble des collèges (maîtres d’ouvrages et institutionnels notamment) que l’accréditation COFRAC a été confirmée en incluant ce nouveau dispositif !

D’autres actions sont en cours sur ce thème, avec plus de détails prochainement.

4.      Mon quatrième objectif : renforcer notre présence et notre lisibilité auprès des Economistes de la Construction.

Oui, nous le pouvons !

Un partenariat a été mis en place avec Untec Services. Cet accord valorise les formations délivrées et les événements organisés par Untec Services, notamment en reconnaissant les heures de formation dans le cadre des renouvellements de qualifications.

Du fait du contexte sanitaire, nos actions ont été modifiées et des événements en ligne sont en cours d’organisation en lien avec Untec Services.

Je vous invite à y participer massivement.

Enfin, si vous aviez encore des doutes, je vous invite à consulter le site de l’OPQTECC ou celui de la SMABTP qui annoncent une remise pour les entreprises qualifiées.

Au nom de l’OPQTECC, je vous souhaite, avec l’ensemble des membres du Bureau et du Conseil d’Administration, une bonne année 2021.

Matthieu Lamy, président de l’OPQTECC

Dans la même catégorie...

10 mai 2021
Marchés publics : les règles appliquées à la présentation des certificats de qualification
Les certificats de qualification OPQTECC reflètent les compétences des économistes de la construction et des programmistes. Ils ont de la valeur aux yeux des maîtres d’ouvrage et des acheteurs publics....
23 avril 2021
Nomenclature OPQTECC : les qualifications AMO vont évoluer en 2022
La nomenclature OPQTECC va bientôt évoluer afin que les qualifications et certifications AMO (Assistance maîtrise d’ouvrage) soient davantage en phase avec les besoins du terrain. Ces changements, validés par le...
21 avril 2021
Lors de l’examen de ma demande de certification, l’instructeur va-t-il me contacter ?
Oui, la procédure a évolué depuis le début de l’année. En effet, afin d’améliorer les procédures d’analyse des dossiers de demande initiale et de renouvellement de certification OPQTECC, vous serez...