Vos qualifications : Ce qui change en 2023 !

Vos qualifications : Ce qui change en 2023 !

Dans un souci d’amélioration continue, l’OPQTECC a mis en place des groupes de travail pour répondre au plus près des attentes de ses qualifiés et certifiés. Ces travaux ont permis d’aboutir à différentes évolutions, validées par le Conseil d’Administration de l’OPQTECC : évolution de la Nomenclature, qualification des entreprises étrangères, transfert des qualifications, ….

Nous avons le plaisir de vous présenter ci-dessous ces évolutions.

Evolution de la Nomenclature

La Commission Nomenclature a souhaité clarifier la Nomenclature de l’OPQTECC. Grâce à la veille règlementaire menée, des groupes de travail ont abouti à une simplification des qualifications en coût global et une nouvelle codification des qualifications en Assistance à Maîtrise d’Ouvrage.

Les qualifications en Assistance à Maîtrise d’Ouvrage

Les qualifications en AMO ont été regroupées en 4 catégories :

  • 1.A : AMO à caractère administratif, technique et financier
  • 1.B : AMO en économie de la construction
  • 1.C : AMO en programmation
  • 1.D : Autres AMO spécialisées

Les qualifications existantes sont maintenues et changent simplement de codification.

Vous trouverez ci-après le tableau des concordances entre les anciennes et nouvelles codifications des qualifications.

Les conditions d’obtention de ces qualifications restent identiques.

Ces modifications n’ont pas d’impact sur vos qualifications professionnelles : tous les attributaires des qualifications en AMO seront automatiquement titulaires des nouvelles qualifications correspondantes.

Qualification en Coût global

Les qualifications coûts global 4.1.A, 4.1.B et 4.2 ont été regroupées en une seule qualification qui est intitulée « 4. Coût global ». Cette simplification facilitera l’accès à cette qualification pour les entreprises qui le souhaitent.

Vous trouverez la nouvelle fiche descriptive sur notre site Internet ainsi que dans votre « Espace Membre »

Les qualifiés 4.1.A, 4.1.B et/ou 4.2 obtiennent automatiquement la qualification « 4. Coût global ».

Les certificats de qualifications 2023 tiendront compte de la nouvelle nomenclature.

Procédure de transfert des qualifications

Il arrive dans la vie des entreprises que certaines soient reprises, intégrées voire fusionnées dans d’autres. Or dans ce cas, l’entreprise reprenante ne peut plus bénéficier des qualifications OPQTECC de l’entité reprise. Pour pallier à cette carence, l’OPQTECC a mis en place une nouvelle procédure, la procédure de transfert, permettant désormais à ces entreprises de bénéficier des qualifications de l’entreprise reprise.

L’entreprise reprenante devra toutefois justifier du maintien des compétences (salariés) dans la nouvelle structure mais également  être en conformité avec le taux minimal concernant les activités qualifiées de la nouvelle entité (reprenante + reprise).

Cette nouvelle procédure est disponible dans votre « Espace membre » ou auprès de notre secrétariat secretariat@opqtecc.org

Justificatifs des heures de formation

Toujours dans un souci de simplification pour ses qualifiés et certifiés, l’OPQTECC a souhaité alléger les justificatifs à présenter pour le renouvellement des qualifications et certifications.

Jusqu’à présent, chaque qualifié ou certifié devait fournir l’attestation de formation ainsi que le programme détaillé de la formation afin que l’instructeur valide la formation. L’OPQTECC a nommé un Responsable Formation en charge du suivi des formations « métier ». Il suit les critères de formation et les valide en amont. Ce travail a abouti à une simplification pour nos qualifiés et certifiés. Désormais seule l’attestation de formation sera à fournir.

Dans le cas où il serait impossible de fournir cette attestation, tout autre document permettant d’établir que le salarié a bien suivi la formation (convention de formation signée, facture acquittée, ….)  pourra être accepté.

Qualification des entreprises étrangères et certification des salariés exerçant à l’étranger

Les entreprises étrangères qui souhaitent se qualifier OPQTECC peuvent désormais le faire.

Dans le cas où le siège social du demandeur est situé à l’étranger, les règles suivantes s’appliquent :

  • Le siège social ne doit pas être situé dans un pays avec lequel tout commerce est interdit
  • L’ensemble des documents demandés par le processus de qualification doivent être délivrés par les services et autorités compétentes du pays où le demandeur est établi et où il exerce
  • L’ensemble du dossier et des documents transmis doivent être traduits en français
  • Le règlement des frais d’instruction, et le cas échéant du maintien annuel doivent être réglés en euros

Le processus de qualification est disponible sur notre site.

Il est également possible pour les salariés exerçant à l’étranger d’être certifié OPQTECC selon la procédure de certification disponible sur notre site.

Nous espérons que ces évolutions répondront à vos attentes. Bien entendu, toute l’équipe de l’OPQTECC reste à votre disposition pour de plus amples informations sur ces évolutions.

Tableau des concordances entre anciennes et nouvelles codifications des qualifications.

Dans la même catégorie...

10 novembre 2022
Guide d’application de la norme FDX 60-000 à la maintenance des patrimoines immobiliers
Avant-propos : Le présent guide est un document simplifié du guide complet édité par le Syndicat des Professionnels du Facilities Management (SYPEMI – lire en note 1). Il s’applique essentiellement à...
20 septembre 2022
Retour sur le congrès de l’Untec 2022
De gauche à droite : Yves JEGO - Chargé de relations institutionnelles , Matthieu LAMY - Président de l’OPQTECC, Raquel SILVA CORREIA - Chargée de communication Le 1er et le...
25 juillet 2022
Edito – Bilan Carbone / Analyse du Cycle de Vie
L’analyse du Cycle de Vie La lutte contre le dérèglement climatique, qui en France a donné la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC – note 1), est un sujet qui s’est...