Reconduction de l’accréditation Cofrac de l’OPQTECC

L’accréditation Cofrac que l’OPQTECC avait obtenue le 19 janvier 2015 a été renouvelée pour 2017, suite à l’évaluation annuelle. C’est là, l’occasion de rappeler l’intérêt de cette attestation pour l’OPQTECC et pour les entreprises qualifiées !

De quoi témoigne l’accréditation Cofrac ?
Unique instance nationale d’accréditation, le Cofrac satisfait à des exigences exprimées par la norme ISO/CEI 17011 : indépendance, impartialité, transparence et compétence. Le Cofrac comprend une section « certifications », en charge de contrôler les organismes qui délivrent des certifications, des vérifications ou des qualifications.

L’accréditation du Cofrac atteste donc de la compétence de l’OPQTECC à réaliser des activités spécifiques d’évaluation de la conformité.

A quelles exigences l’OPQTECC a-t-il dû répondre pour l’obtenir ?
L’OPQTECC a obtenu l’accréditation du Cofrac pour ses activités de qualification d’entreprises (économistes de la construction et programmistes). Pour ce faire, l’organisme a satisfait aux exigences de la norme NF X 50-091 et aux règles du Cofrac.

Les impératifs à respecter étaient les suivants :

  • « La qualification a pour objet d’attester la capacité à réaliser une activité ou une prestation, et non de qualifier la prestation elle-même ou l’objet final issu de cette activité ou de cette prestation (ouvrage, service fourni, produit…). » (NF X 50-091 – § 1.1)
  • « L’organisme de qualification d’entreprises doit pouvoir démontrer qu’il a identifié tous les intérêts concernés pour le(s) domaine(s) couverts(s) par la qualification et que chacun de ces intérêts est représenté sans prédominance. » (NF X 50-091 – § 3.1.2)

Quels avantages pour les qualifiés ?
D’une part, cette accréditation confirme l’impartialité de l’OPQTECC concernant les procédures et l’attribution des qualifications. Les économistes de la construction et programmistes demandeurs d’une qualification sont donc assurés d’être traités de manière équitable.

D’autre part, elle légitime encore davantage l’OPQTECC aux yeux des donneurs d’ordre. Un gage de qualité qui sert les qualifiés.

Dans la même catégorie...

30 juin 2020
« Une simplification dans le bon sens »
Pascal Asselin, président de l’UNTEC Les adaptations opérées pour l’obtention des qualifications OPQTECC répondent-elles aux besoins des économistes de la construction que vous représentez ? Ces mesures de simplification vont dans le...
26 juin 2020
« Trouver un juste équilibre »
Gérard Pinot, président du SYPAA Parce que certains programmistes mènent des projets longs et exigeants, il était nécessaire d’adapter les procédures pour leur permettre de bénéficier d’une reconnaissance méritée. Gérard...
22 juin 2020
« Des décisions pour se focaliser sur les critères qualitatifs »
Alberto Dos Santos, SEDDRe À l’écoute de la profession, l’OPQTECC déploie une batterie de mesures pour alléger la constitution des demandes de qualifications. En point de mire, l’objectif premier reste...