Coût Global : une qualification pour vous servir

Coût Global : une qualification pour vous servir

Economie budgétaire, respect de l’environnement… le Coût Global s’impose et va même devenir incontournable. Plus que jamais, les économistes de la construction et les programmistes ont un rôle à jouer. Et bonne nouvelle : ils peuvent bénéficier des qualifications OPQTECC pour valoriser leurs compétences en la matière !

Le Coût Global a du sens et, surtout, a de l’avenir. Cette compétence était de plus en plus réclamée par les maîtres d’ouvrage, conscients que les enjeux ne se portent plus uniquement sur le coût de la construction, mais s’étendent à l’ensemble du cycle de vie du bâtiment, du choix de ses composants jusqu’à sa déconstruction.

Elle va devenir un passage obligé avec la mise en application de la réglementation énergétique et environnementale 2020. Le thème des études en Coût Global est d’ailleurs en tête d’affiche du prochain Congrès de l’Untec prévu au Parc des Expositions de Nîmes les 21 et 22 octobre 2021.

Les qualifications Coût Global, reflets de la réalité du terrain

Afin d’aider à la reconnaissance immédiate de la maîtrise du Coût Global, l’OPQTECC délivre depuis 2017 des qualifications adaptées (deux ans après le lancement de la mention Coût Global) :

Le Coût Global (4.1 de la nomenclature) peut attester de la maîtrise d’une seule ou plusieurs compétences en lien avec l’évaluation des coûts (en complément des coûts de construction) : énergie, gros entretien réparation, fiscalité, personnel d’exploitation… Lors de l’évaluation du dossier de demande, vous pouvez ainsi produire séparément les documents relatifs à l’investissement (foncier, coûts annexes et connexes…), à l’exploitation (frais de gestion, coût d’énergie, assurances…), à la maintenance (petits et gros entretiens) ou encore à la fin de vie du bâtiment (déconstruction, vente).

  • Prérequis : être qualifié ou certifié en Assistance économique (1.4) ou en Etude d’esquisses, d’APS, d’APD (2.1.1) et en Etudes de projet / Etudes d’exécution / Assistance Contrats de Travaux (2.1.2).
  • Disposer au minimum d’un ou plusieurs référent(s) ayant suivi une formation spécifique sur le Coût Global basée sur la norme ISO/DIS 15 686-5.
  • Présenter au moins 2 projets lors du passage en commission, avec potentiellement 2 types de compétences différents.

Les études doivent porter sur l’identification des postes de dépenses pour l’intégralité du cycle de vie, sur les règles de définition du périmètre physique de la démarche ou encore sur les hypothèses de taux d’inflation générale, de scénarios pour l’énergie… En synthèse, les résultats du calcul en Coût Global détaillés par postes de dépenses sont à produire.

Pourquoi une distinction coût global étendu / non-étendu ?
Le Coût Global est susceptible de concerner un spectre très large d’activités. Certains économistes de la construction et programmistes peuvent avoir des difficultés à regrouper l’ensemble de ces compétences, tout en ayant de réelles capacités techniques à faire valoir. L’OPQTECC offre une solution pour les mettre en lumière.

Une formation Coût Global concrète

Afin d’acquérir les compétences et assurer une mise à jour régulière de celles-ci, l’Untec a lancé récemment la formation « Coût Global de la construction ». Celle-ci fait partie des formations basées sur la norme ISO/DIS 15 686-5 requises pour obtenir une qualification ou certification en Coût Global étendu ou non-étendu. D’une durée d’une journée, cette cession permettra notamment aux économistes de la construction d’apprendre à utiliser le logiciel Gestiona, un outil d’aide à la décision destiné au calcul économique prédictif.

Dans la même catégorie...

13 septembre 2021
Pôle Habitat FFB : main dans la main avec les MOA
Représentant différents métiers de la maîtrise d’ouvrage, le Pôle Habitat FFB vient de rejoindre le collège C de notre conseil d’administration. Un partenariat qui va assurément profiter à tous, MOA...
6 septembre 2021
L’OPQTECC sait s’entourer
La légitimité et la force de l’OPQTECC passe notamment par sa capacité à être reconnue par les donneurs d’ordre. Pour les économistes de la construction et les programmistes, il est...
30 juin 2021
AMF : un partenaire qui valorise les qualifications OPQTECC
Matthieu Lamy, Président de l’OPQTECC et François Baroin, Président de l’Association des Maires de France, viennent de signer une convention de partenariat. Ce rapprochement avec un des principaux représentants des...